École en ligne

FondamentalePrimaireSecondaire

Athénée Royal de Koekelberg

Image Un rap sur le  harcèlement scolaire ! Un rap sur le harcèlement scolaire !

 

A l’initiative de Mme Chiaramonte (professeur de dessin), de Mme Fikry (professeur de musique) et de M. Slotboom (professeur de CPC), les élèves de 2e année ont développé un projet pour dire NON au harcèlement scolaire, mêlant ainsi écriture de texte, musique, et les arts, autour de ce sujet qui les concerne tous.

Le projet est le fruit de la participation avec toutes les classes de 2eme année. Chaque classe de musique a écrit un couplet sur le sujet. Les classes de dessin se sont s'occupées du visuel et celles de CPC, des mises en scène pour la vidéo.

Des professeurs de français ont été associés au projet dans le cadre de leur cours (inclure des figures de style, comme cela arrive souvent dans le rap par exemple).

 

Après avoir débattu en classe, les élèves ont rivalisé de créativité pour faire des rimes sur ce sujet pourtant bien délicat …

Ils se sont entraînés à rapper sur une bande sonore, ils y ont mis tout leur coeur. 

 

Voici le résultat de leur travail ! 

 En vidéo ... en cliquant sur le lien suivant ...

https://youtu.be/esSVjpE-szY

En dessins ...

En paroles ...

Création par les élèves d’un rap qui dénonce le harcèlement scolaire

La classe des 2F, la victime A l’école,

Depuis cette année Tout a changé, j’me fais harceler...

Les regards noirs et les brimades, Ils s’en prennent tous à moi, c’est l’escalade.

Je fais semblant de rien Et je dis que je vais bien,

A quoi bon vivre l’enfer sur terre ? Je ne sais plus quoi faire,

Tête baissée, chaque heure et chaque jour Dois-je crier au secours ?

Je ne vois aucune échappatoire, Aller en cours, c’est comme aller à l’abattoir.

Ils devront nettoyer mon sang à la place de mes larmes, A cause de leurs mots transformés en armes.

Le soir, mes bourreaux me suivent sur les réseaux, Dans le noir, mes harceleurs me tuent avec leurs mots,

Ils sont là dans ma chambre fermée, Internet les a laissés entrer.

La classe des 2E, l’harceleur

J’ai commencé pour rigoler, J’ai continué pour m’amuser,

Sans remise en question, j’ai harcelé,

Et tous ceux qui m’ont dénoncé je les ai saignés, Je n’ai aucune discipline, je fais que des victimes...

Ils m’ont balancé, j’ai fini enragé, tout ça par fierté, Je suis le prédateur, et eux ils sont ma proie,

Je les isole des leurs, et les laisse sans voix,

Pour mon final, je vais vous dire quelque chose d’anormal, J’adore le harcèlement, je le ferais continuellement.

La classe des 2 H, la victime

Maman, papa, dans cette lettre je vous livre ma peine,

La vérité, j’ai plus la force de vivre dans la haine, Je n’ai pas le courage de vivre dans la peur,

Dans la crainte de pas connaitre de jours meilleurs.

Je ne savais pas que la race humaine Pouvait rejeter une telle haine. J’ai essayé de les raisonner, Ils m’ont battu et mon sang a coulé.

J’avais beau combattre, Je me suis fait battre. Ils m’ont tabassé au sol,

Mes adieux seront mes dernières paroles. Ils se demandent tous à qui s’en prendre, Mais jamais qui défendre.

On n’est pas dans un conte de fée, Quelqu’un pour te regarder tomber

Personne pour te relever. Je cherchais une fin jolie, J’espère juste qu’ils ne me suivront pas au paradis. Le cœur lourd, c’est décidé,

Aujourd’hui, je veux m’envoler.

 

La classe des 2 G, l’harceleur

Monsieur le juge, c’est le moment de vous expliquer, Comment cette histoire a commencé. J’ai harcelé, j’ai racketté,

À cause de moi, une personne s’est suicidée, Maintenant je suis terrifié car il a succombé.

J’allais sur les réseaux pour insulter, Les gens ont commencé à m’ignorer,

Et mes proches à me détester, Ils étaient limite dégoutés, En quelques secondes tout a basculé,

Sa mort m’a traumatisé... Ils pensaient que je l’avais tué. J’ai fumé, j’ai dealé, j’ai perdu mon humanité, J’ai essayé de me suicider...

Je peux plus me regarder dans un miroir, Je suis condamné à vivre dans le noir.

Tous les jours, je crie au secours, J’ai l’impression que mon cœur est un compte à rebours,

A l’école, depuis cette année Tout a changé, la boucle est bouclée.

Tous ensemble (En parlant, les deux élèves) Cette histoire est triste mais réelle..

Retour à la liste des articles

Athénée Royal de Koekelberg - Tous droits réservés © 2013-2014

Site web réalisé par Addictive & Artegraph